Tirée de l’album Racine Carrée, ce morceau survitaminé mélange les associations d’idée comme seul Stromae sait les enchaîner pour évoquer la destruction de notre environnement et des peuples indigènes et surtout la façon dont l’humain scie la branche sur laquelle il est assis en palabrant lors de sommets internationaux.

Élodie Mertz

Langue: français uniquement

Laisser un commentaire